Accéder au contenu principal

Le maire et son équipe sont à côté de la plaque en matière d’urgence climatique

Le GIEC envoie des signaux d’alerte à la planète entière sur les conséquences désastreuses du réchauffement climatique si nous ne faisons rien, et eux nous présentent un document brouillon Word de 4 pages, indigne d’une ville comme la notre, pour lutter contre sa progression.

Alors oui, il y a des choses qui ont été engagées dans le précédent mandat 2014-2020 (bus électriques, subventions pour la rénovation énergétique de quelques logements, idée d’une petite centrale solaire qui est encore loin de voir le jour, idée de solarisation de quelques toitures municipales dans quelques années,…) mais sur une échelle de 1 (rien n’est fait) à 100 (excellence), Amiens n’en est qu’aux alentours de 5 à 10.
Il y a tant à faire. Mais la volonté n’est pas là. Ils le font a minima parce qu’ils perçoivent que ça fait bien électoralement. Ils ne le font pas par conviction.
Un des élus de leur groupe nous confiait, lors la soirée électorale du 24 avril «moi l’écologie, ça m’fait chier».
Nous n'avions même pas été étonnés…


Commentaires