Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mai, 2022

Question orale relative à l’expression des groupes minoritaires

Lors du conseil municipal du 12 mai 2022, le groupe Amiens au Coeur a adressé une question relative à l'expression des groupes minoritaires : Madame le Maire, Les magistrats du Conseil d’Etat ont précisé début mai 2022, après plusieurs d’années d’incertitude juridique que : " Il résulte de l'article L.2121-27-1 du code générale des collectivités territoriales (CGCT) qu'un espace doit être réservé à l'expression des conseillers n'appartenant pas à la majorité municipale, dans toute publication comportant des informations générales sur les réalisations et sur la gestion du conseil municipal, y compris sur le site internet de la Mairie." Le petit rectangle bleu dont disposent les élus minoritaires de temps en temps dans le JDA n’est plus suffisant aux yeux de la loi. Nous vous demandons donc dès à présent de vous mettre en conformité avec la loi et de mettre à l’ordre du jour du conseil municipal de juin la modification du règlement Intérieur. (Nous profitons

Voeu relatif à l'absentéisme des adjoints aux maires en commissions

L’éloignement des Français de la vie politique se creuse année après année. La défiance qu’ils ont envers leurs élus est un des facteurs qui marque cet éloignement et qui fait progresser l'abstention et la montée des extrêmes. Le présentéisme est un service obligatoire à rendre aux élus minoritaires et aux électeurs. Il doit faire partie d’une série de mesures servant la démocratie et rendant encore plus légitimes les résultats des élections. L'exemple amiénois est un reflet d’une réalité nationale, où de nombreux adjoints ne respectent pas leur engagement d'élu. Ils se sont inscrits sur des listes candidates aux élections municipales, en sachant le travail que cela représenterait en cas de victoire. Mais une fois nommés adjoints, et une fois inscrits de leur propre chef dans des commissions, ils sont bien trop nombreux à y être régulièrement absents. Cela a deux conséquences : 1- les élus des groupes d’oppositions ne peuvent pas rentrer dans le fond des sujets lors de ces

Le maire et son équipe sont à côté de la plaque en matière d’urgence climatique

Le GIEC envoie des signaux d’alerte à la planète entière sur les conséquences désastreuses du réchauffement climatique si nous ne faisons rien, et eux nous présentent un document brouillon Word de 4 pages, indigne d’une ville comme la notre, pour lutter contre sa progression. Alors oui, il y a des choses qui ont été engagées dans le précédent mandat 2014-2020 (bus électriques, subventions pour la rénovation énergétique de quelques logements, idée d’une petite centrale solaire qui est encore loin de voir le jour, idée de solarisation de quelques toitures municipales dans quelques années,…) mais sur une échelle de 1 (rien n’est fait) à 100 (excellence), Amiens n’en est qu’aux alentours de 5 à 10. Il y a tant à faire. Mais la volonté n’est pas là. Ils le font a minima parce qu’ils perçoivent que ça fait bien électoralement. Ils ne le font pas par conviction. Un des élus de leur groupe nous confiait, lors la soirée électorale du 24 avril «moi l’écologie, ça m’fait chier». Nous n'avions