Accéder au contenu principal

Articles

Le marché de Noël d’Amiens est en déclin

Amiens au Coeur interpelle le maire d’Amiens en conseil municipal de décembre 2022. Madame Fouré, Vous êtes dans une entreprise de sape à long terme du centre-ville d’Amiens. Il devient sale, moche, mal fréquenté, et à cause de votre inaction, de moins en moins attractif.   Le Marché de Noël est chaque année une occasion de le raviver et de le sublimer. Mais même ça, vous le faites mal.   Qu’il est terne notre marché de Noël 2022. Qu’il est fade. Qu’il est triste.   Il était très fréquenté le weekend dernier. Comme peut l'être un stade où se joue un mauvais match. Comme peut l’être une salle qui diffuse un mauvais spectacle. Comme peut l’être un quai de métro aux heures de sorties des bureaux. Comme peut l’être une famille au chevet d'un proche qu’elle aimait et qui est en fin de vie. La quantité n’est pas synonyme de qualité. J’utilise à raison cet élément introductif car si je n’avais pas fait, vous auriez construit votre réponse en me balançant des chiffres de fréquentation.
Articles récents

Amiens au Coeur vote contre l’augmentation des tarifs du crématorium en 2023

Nous avons voté contre l’augmentation des tarifs du crématorium à partir de janvier 2023. Il n’est pas anormal de pratiquer des augmentations quand on gère une collectivité. Tout augmente, et donc la métropole est sujette à payer plus cher les fournitures qu’elle achète pour faire fonctionner son administration, plus cher le carburant qui fait rouler ses véhicules et engins, plus cher aussi l'électricité et le gaz qu’elle utilise pour éclairer nos rues, chauffer nos gymnases…et faire fonctionner le crématorium. Il n’est donc pas illogique que ces augmentations soient répercutées régulièrement sur les usagers que nous sommes. Nous votons ces augmentations quand elles sont justifiées. Le cas qui nous a occupés jeudi 17 novembre en conseil métropolitain concernait l’augmentation du prix de chaque crémation de +5,4% à partir de janvier 2023. En temps normal, nous aurions voté cette augmentation qui suit l’inflation. Mais ce soir-là, nous avons voté contre. Nous avons trouvé que le mome

Les Aminéois n'ont pas à payer à la place de l'État pour sécuriser la prison d'Amiens

Amiénois, vous allez encore payer deux fois. Avec vos impôts locaux ET avec vos impôts sur le revenu. Au nom d’ Amiens au Cœur , j’ai refusé en conseil municipal que les contribuables Amiénois payent 10% de 300.000€ alors que la sécurisation des prisons est une compétence exclusive de l’État. Les moyens de lutter contre les parachutages sont nécessaires. Les riverains de la maison d’arrêt, d’Amiens comme de Rivery, en ont marre. Mais que le maire arrête de tout le temps faire payer les Amiénois. L’Etat aurait quand même payé la totalité des travaux même sans cette participation de la ville, car c’est sa responsabilité seule. . . . Extrait vidéo du conseil municipal d‘ Amiens Métropole - Ville d'Amiens , visible dans son intégralité sur la page YouTube de la mairie.

Le prix du bus augmente et la durée de location des vélos verts diminue.

Les années et mois passent et les dysfonctionnements continuent sur le réseau de bus. Pourtant, la majorité des élus métropolitains ont voté jeudi dernier une augmentation des tarifs. Nous sommes bien loin de leur promesse électorale de 2020 qui prévoyait, en plus du samedi, d'instaurer la gratuité le mercredi. L'exécutif nous répond que le mandat n’est pas fini et qu’il reste du temps pour instaurer ce nouveau jour gratuit. Prenons le pari que s’ils le font, ce sera à quelques mois des prochaines élections de mars 2026. Autre décision incohérente de leur part, limiter à deux ans la durée de location d’un vélo vert pour “augmenter la rotation et diminuer les files d’attente”. Là encore, nous avons voté CONTRE cette décision qui ne résoudra pas fondamentalement cette liste d’attente. Notre solution aurait été tout autre : augmenter notre stock de vélos. Il y a 600 personnes en liste d’attente, achetons 600 vélos ! C’est une dépense faible comparée à tous les apports bénéfiques

La majorité tente d'intimider Renaud Deschamps.. C'est mal le connaître.

La mairie d’Amiens a envoyé à Renaud Deschamps un courrier en recommandé pour lui demander de ne plus publier sur ses réseaux sociaux des extraits de ses prises de parole lors des conseils municipaux. Voici sa réponse en vidéo.

Nos élus en séminaire de travail

Les élus d’Amiens au Cœur étaient ce samedi 1er octobre 2022 en séminaire de travail et de cohésion d’équipe.  Quoi de mieux pour cela que de joindre l’utile à l’agréable et de conclure la matinée par un espace game chez LU6D Amiens sur le scénario de la Légende des cinq croix, consistant à sauver une ville de l’étalement urbain 😅🍀🌳🌱.

Sécurité : la politique de l'échec de la majorité amiénoise [vidéo]

  Il n'est pas un jour où nos élus d'Amiens au Coeur ne sont sollicités par des Amiénois sur le sentiment d'insécurité qui s'est installé à Amiens depuis quelques mois. Alcoolémie sur la voie publique, mixion dans les poubelles, traffics de stupéfiants en plein coeur du centre-ville, dans les faubourgs et dans les quartiers, bagarres de rues, insultes et agressions sur les femmes à Saint-Leu et aux alentours de la gare,... la liste est hélà non exhaustive. Et rien ne s'améliore. Au lieu de se faire tout petit lors du conseil municipal de septembre 2022, l'adjoint en charge de la sécurité, Hubert de Jenlis, par ailleurs conseiller départemental, a fait une sortie pour s'offusquer d'une image d'un homme urinant dans une poubelle de la rue de Noyon que notre groupe a reçue d'un commerçant exasperé et que nous avons diffusée sur nos réseaux sociaux. Nous en avons assez de cette pudibonderie de salon. Qu'il agisse au lieu de faire la navette entre

La ville d'Amiens produit ses propres fleurs, plantes et arbustes.

Saviez-vous que la v ille d’Amiens produisait ses propres fleurs et plantes pour embellir notre ville ? En effet Amiens dispose de sa propre pépinière au nord d'Amiens de plus de 5.400 m2 230.000 fleurs, plantes et arbustes qui seront ensuite plantés dans toute la ville. Nous ne pouvons qu'être fiers de ces installations.

Je souhaite une plage d'été au parc Saint-Pierre d'Amiens

Je suis fier de l'avoir tenté en 2015 ! Et si c’était à refaire, je le referais en y mettant les moyens supplémentaires et nécessaires pour que les jeunes Amiénois qui ne partent pas en vacances puissent s’y rafraîchir chaque été. Il ne manque pas grand chose pour y arriver. En 2015, je voyais défiler (comme cette année…) plein de photos d’élus municipaux sur leurs lieux de vacances. Photos au bord de leurs piscines d’hôtels ou de résidences louées. Je trouvais cela indécent. J’ai la chance de pouvoir me payer de belles vacances chaque été, mais je ne publie pas de photo de moi les pieds dans l’eau en sachant que j’ai des clients et des administrés amiénois qui galèrent financièrement et sont à Amiens pendant ce même temps. Face à ce constat, j’avais voulu, alors adjoint en charge des animations, transformer le parc Saint-Pierre chaque été en ce que vous connaissez tous maintenant : du gratuit, de la nature, des jeux. #UnÉteAAmiens . Il ne manquait plus qu’une plage… J’étais allé v

Une nouvelle conseillère municipale pour Amiens au Coeur

Notre ami et colistier élu Christophe METAY déménage dans une autre ville.  Nous avons donc convenu, d’un commun accord, qu’il fallait mieux qu’il démissionne de sa fonction de conseiller municipal d'Amiens. Le code électoral prévoit que tous les élus de la liste du démissionnaire remontent alors d’un rang.  C’est Carole CHAUVEAU, notre suivante de liste lors des élections municipales de 2020, qui accède ainsi au conseil municipal d’Amiens. Carole est psychologue du travail. Elle habite et exerce son métier à Amiens. Vincent ⁨MELNISANCOT remonte lui aussi d’un rang et accède, en plus de sa fonction de conseiller municipal, à celle de conseiller métropolitain. Merci à Christophe pour son travail assidu et son dévouement lors de ces deux premières années de mandat. Christophe siégeait notamment dans la rigoureuse commission des finances où il a su interroger la majorité sur des points techniques, où il aussi permis à Amiens au Coeur d’y apparaître comme un groupe qui travaille ses

L'aberration pseudo-écologique d'une prairie éphémère devant la mairie d'Amiens

Souvent, pour se donner une bonne conscience écologique, des élus (se) font croire qu’ils le sont.   Nous avons depuis ce mercredi 20 juillet matin dans la cour de l’Hôtel de Ville d’Amiens, sous les fenêtres des élus, une installation éphémère qui va coûter entre 20.000€ et 40 000 € selon les estimations que j’ai pu récolter. Une dépense superfétatoire.   L’événement est mis en place en plein été caniculaire. C’est un non sens écologique qui va nécessiter des apports hydriques quotidiens importants, alors que des projets plus écologiques et durables auraient pu être financés avec cette somme importante, comme la plantation d’arbres ou la végétalisation d’une cours d’école, pour ce citer que deux    exemples. La fontaine de la place Gambetta aurait même pu être réparée.   Au lieu de cela, et comme à Versailles, un jardin éphémère a été installé en une nuit au pied du Château, petite folie posée là pour divertir la cour. Elle fera office, l’espace d’un mois, de cache-misère de la zone p

On ne touche pas encore le fond mais on s'en rapproche...

Nos bus électriques sont presque tous en panne et renvoyés en Espagne chez le constructeur Irizar pour y être réparés. Pour avoir des bus de secours, la majorité métropolitaine a décidé d’acquérir 10 nouveaux bus….mais d’occasion et au diesel…. 🤢😷 On ne touche pas encore le fond, mais à force de creuser, on s’en rapproche. Article du Courrier Picard du jeudi 7 juillet à lire en intégralité ci-dessous.

Une nouvelle victoire pour Amiens au Cœur

Nous obtenons de la majorité le remboursement aux propriétaires des frais de fourrière municipale pour leurs véhicules enlevés la veille de la course à pieds "Courir la Jules Verne". Suite à la réception de plusieurs témoignages d’Amiénois qui se sont faits enlever leur voiture (alors que l’affichage réglementaire ne semblait pas présent dans la rue où ils étaient garés), Renaud DESCHAMPS a engagé une discussion avec l’exécutif métropolitain pour envisager des dédommagements et a obtenu gain de cause pour les 84 personnes concernées.

Brigitte Fouré tacle sa ville devant plus d'un million de téléspectateurs

Maire d’Amiens, c‘est être le premier ambassadeur de sa ville auprès du reste de la France. Une occasion BIEN ratée par Brigitte Fouré ce jeudi soir sur France 2 auprès d’ 1.403.000 téléspectateurs. #amiens #amiensmetropole #UneBalleDansLePied #vite2026 #SoSMaireEnDetresse #renauddeschamps #amiens2026

Le maire d'Amiens déconstruit ce qu'elle a fait construire il y a quelques mois

Payez, braves gens ! Payez 3 fois ! La maire d’Amiens a décidé de faire démonter les séparations en dur qui délimitaient les pistes cyclables de l’avenue Salvador Allende (qui traverse le parc de la Hotoie) parce qu’elles gênaient l’installation de forains de la foire St Jean. Elles avaient été installés il n'y a que quelques semaines. Vous avez payé pour leur création avec vos impôts. Vous allez payer pour leur déconstruction. Vous paierez sans doute une 3ème fois pour une re-construction. Ce n’est pas après les forains que j’en ai car je connais et respecte leur travail. J’en veux à l’absence totale de projection de Brigitte Fouré et de ses adjoints en charge de ces questions (vélo, urbanisme, voirie, travaux, animations,…). Quel amateurisme.

Question orale relative à l’expression des groupes minoritaires

Lors du conseil municipal du 12 mai 2022, le groupe Amiens au Coeur a adressé une question relative à l'expression des groupes minoritaires : Madame le Maire, Les magistrats du Conseil d’Etat ont précisé début mai 2022, après plusieurs d’années d’incertitude juridique que : " Il résulte de l'article L.2121-27-1 du code générale des collectivités territoriales (CGCT) qu'un espace doit être réservé à l'expression des conseillers n'appartenant pas à la majorité municipale, dans toute publication comportant des informations générales sur les réalisations et sur la gestion du conseil municipal, y compris sur le site internet de la Mairie." Le petit rectangle bleu dont disposent les élus minoritaires de temps en temps dans le JDA n’est plus suffisant aux yeux de la loi. Nous vous demandons donc dès à présent de vous mettre en conformité avec la loi et de mettre à l’ordre du jour du conseil municipal de juin la modification du règlement Intérieur. (Nous profitons

Les adjoints au maire doivent être présents en commissions de travail

L’éloignement des Français de la vie politique se creuse année après année. La défiance qu’ils ont envers leurs élus est un des facteurs qui marque cet éloignement et qui fait progresser l'abstention et la montée des extrêmes. Le présentéisme est un service obligatoire à rendre aux élus minoritaires et aux électeurs. Il doit faire partie d’une série de mesures servant la démocratie et rendant encore plus légitimes les résultats des élections. L'exemple amiénois est un reflet d’une réalité nationale, où de nombreux adjoints ne respectent pas leur engagement d'élu. Ils se sont inscrits sur des listes candidates aux élections municipales, en sachant le travail que cela représenterait en cas de victoire. Mais une fois nommés adjoints, et une fois inscrits de leur propre chef dans des commissions, ils sont bien trop nombreux à y être régulièrement absents. Cela a deux conséquences : 1- les élus des groupes d’oppositions ne peuvent pas rentrer dans le fond des sujets lors de ces

La délegation municipale NATURE EN VILLE n'est pas au rendez-vous de l'urgence climatique

Le GIEC envoie des signaux d’alerte à la planète entière sur les conséquences désastreuses du réchauffement climatique si nous ne faisons rien, et l'élu en charge de la nature en ville a présenté au conseil municpla un document Word de 4 pages, indigne d’une ville comme la notre, pour lutter contre sa progression. Alors oui, il y a des choses qui ont été engagées dans le précédent mandat 2014-2020 ( bus électriques, subventions pour la rénovation énergétique de quelques logements, idée d’une petite centrale solaire qui est encore loin de voir le jour, idée de solarisation de quelques toitures municipales dans quelques années,… ) mais sur une échelle de 1 (rien n’est fait) à 100 (excellence), Amiens n’en est qu’aux alentours de 5 à 10. Il y a tant à faire. Mais la volonté ne semble hélàs pas là. Ils le font a minima parce qu’ils perçoivent que cela fait bien électoralement. Ils ne le font pas par conviction, alors que la planète brûle. Un des élus de la majorité nous confiait récemm

Il n’y aura toujours pas de supermarché à Étouvie.

C’est pourtant une des principales attentes des habitants de ce quartier. C’était un des sujets qui revenait souvent lors de la campagne des départementales en juin 2021. Cette publication est longue et technique, mais elle explique comment le maire d’Amiens s’est fourvoyée dans une promesse qu’elle n’a pas réussi à tenir. Pire, elle l’avait faite en organisant un arrangement commercial qui aurait pu fragiliser le commerce de centre-ville. C’est via une question orale que je lui ai posée lors du dernier conseil municipal qu’elle n’a pas pu faire autrement que de reconnaître que le projet était à l’arrêt. « Madame le Maire, Depuis le début du mandat, dès qu’il est question d’Etouvie et plus particulièrement des Coursives dans les ordres du jour des conseils municipaux, nous vous interrogeons sur l’état d’avancement de l’arrivée tant attendue par ses habitants d’un supermarché de proximité. Notre première demande remonte au conseil municipal du 29 octobre 2020. Nous profitions d’une déli